Kaamelott, livre I et II – 5/5

Salut les p’tits clous !
Alors je sais, je sais ! Kaamelott n’est pas un film ! Mais si vous voulez tout savoir, Kaamelott n’est pas non plus une série ! C’est bien plus que ça !
Kaamelott, c’est un chef d’oeuvre !
Alors comme c’est encore moi qui décide, et bien j’ai décidé de faire une “critique” de Kaamelott ! On peut également dire que je vais faire un article de propagande pro-kaamelott !
Bref, Kaamelott c’est la légende du Roi Arthur, re-visitée par Alexandre Astier ! 
Alexandre Astier est un acteur/réalisateur/producteur/compositeur/humoriste/prix nobel de la rigolade, lyonnais ! Il s’est dit qu’un jour qu’il créerait ZE série de la mort qui tue et qu’il allait embarquer toute sa famille dans cette histoire de fous !
Comme je sur-kiffe cette série (pour les non-billingues, j’idolâtre cette série), et que j’ai énormément de chose à dire dessus, je vais séparer ma critique en plusieurs articles.
Le premier : livre I et II
Le second : Livre III et IV
Le dernier : Livre V et VI
Voilà pour le sommaire !
Donc les livres I et II sont conçus selon le format 3min développé par M6.  Cette série raconte « l’épopée » (et là les gens qui connaissent la série, doivent se marrer) du roi Arthur et de ses Chevaliers : Lancelot du Lac, Perceval le « Gaulois/Gallois », Léodagan de Carmélide, Karadoc de Vannes, Bohort de Gaunes, Yvain Chevalier au Lion, etc etc !
Sauf que dans cette version de l’histoire, Arthur tient à bout de bras tout son petit monde, car il est entouré de chevaliers en carton.
Léodagan, qui est aussi son beau-père, est un râleur opportuniste.
Lancelot est son plus fidèle ami mais est aussi le confident de la reine.
Perceval est un débile profond mais il reste très touchant.
Karadoc est un estomac sur patte qui est aussi intelligent que Perceval.
Bohort est un couard, légèrement efféminé, ce qui lui vaut de nombreuses blagues.
Yvain est le beau-frère d’Arthur, et est un ado attardé qui parle comme un gamin du 21ème siècle, pour la légende des chevaliers de la table ronde, tout va bien !
Gauvain est l’acolyte d’Yvain mais aussi le neveu du roi, car c’est le fils de sa demi-sœur, Morgane et du roi Loth. Il est aussi attardé qu’Yvain, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils s’entendent aussi bien ! 
Enfin bref, quand on sait que c’est ces Gugus qui dirigent le Royaume de Logre, ça fait frémir !
Arthur est, quant à lui, guidé par la fameuse Dame du Lac. Une jeune femme que seul Arthur peut voir et qui le guide vers le Graal et la vie éternelle. Le problème c’est qu’elle aussi donne des conseils moisis ! Bref, il n’est pas aidé !
Du coté des femmes, on peut y voir Guenièvre (sa femme) qu’il ne peut pas blairer car c’est une sorte de gourde/attachante.
La mère de Guenièvre, Dame Séli qui est aussi la femme de Léodagan, est ce qu’on peut appeler une vieille carne ! Même si elle n’est pas si vieille que ça.
La légende du Roi Arthur est une légende pour plusieurs raisons mais surtout parce qu’il est question de magie ! Le roi Arthur est épaulé par le plus puissant druide qui existe : Merlin ! Dans la version « Astier », Merlin est le plus gros naze de la création ! Il crée des sorts géniaux sans faire exprès et ne sait pas le refaire ! A part lancer un sort de dessalage de la morue, il ne sait pas faire grand-chose !
Cela fait beaucoup de personnages, et encore je n’ai parlé que des personnages principaux !
Ces deux livres ont permis de rendre les téléspectateurs addicts à la série. Les épisodes n’ont pas vraiment de lien logique les uns avec les autres mais permettent de se familiariser avec tout ces personnages. Les 4 autres livres ont un enchainement beaucoup plus logique dont je parlerai plus tard !
Donc pour le coté un peu people du casting, il y a le frère, la mère, le père et la belle-mère d’Alexandre Astier ! C’est une entreprise familiale. Le reste des acteurs est composé des amis des Astier’s (qui sont tous de très bons acteurs) ainsi que de nombreuses guests stars !
Kaamelott est connue pour ces dialogues savoureux ! Astier est le roi de l’anachronisme. Il mêle un langage pseudo-moderne avec une espèce de patois lyonnais. Les plus touchés sont évidemment, les paysans. Alors là question accent pourri, ils se posent là ! Il ya carrément des phrases incompréhensibles !
Comme je le disais, les dialogues sont géniaux et possèdent une grande musicalité. Chose peu étonnante, puisque Alexandre Astier est un vrai mélomane et est poly-instrumentiste (j’ai entendu ça cette semaine, j’me suis jurée de le placer un jour !)
Ceci dit, là où on voit que cette série est culte c’est parce que ces dialogues sont rentrés dans le langage commun !
« C’est pas faux ! » : Expression atypique signifiant qu’on n’a pas compris la dernière phrase.
« Pierre incandescente » : qui peut accaparer des objets sans resurgir sur autrui ! Définition made in Perceval
« Putain, en plein dans sa mouille ! » : ce qui signifie, Diantre, en plein dans la tronche !
« Mais je vous emmerde, mon petit pote ! Vous commandez ce que je vous dis de commander et vous la fermez bien comme il faut ! » Normalement, il faudrait s’arrêter à « mon ptit pote » mais vu que les dialogues sont très faciles à retenir, et ben le reste de la phrase suit… à chaque fois ! ^^
 « Qu’est-ce que vous voulez, mon p’tit Bohort : entre son épée qui fait de la lumière, son Merlin qui fait pleuvoir des grenouilles et sa Dame du Lac qui se prend pour une truite, il lui manque plus qu’un numéro de trapèze, au roi des Bretons » Elle est belle la légende !
« Personnellement, la condition paysanne, j’me la taille en biseau » exemple typique du parlé Astier ! Et c’est ça qui est boooooooooon !
« Ooooooooh, non mais faire du labyrinthe avec un trou-de-balle pareil, faut drôlement de la vaillance, hein ! » No comment !
 «Ce que je dis, tout le monde s’en tamponne ! Je gueule, je gueule, j’pourrais gueuler dans le cul d’un poney ce serait pareil ! » exemple typique de la manière dont parle les pécors de Kaamelott !
«Non mais je sais pas comment c’est arrivé sur le tapis… On parlait d’esclavage, je crois. Les autres disaient que vous l’aboliriez sans doute dans l’avenir ; moi j’ai dit que c’est parce que vous aviez pas le courage de l’faire maintenant ; il y en a un qui m’a dit qu’il fallait pas que je me prenne pour le roi et voilà ! (un peu gêné) Alors j’ai dit… “Le roi je l’emmerde”… Mais c’était dit sans méchanceté » Lancelot ^^
« Qu’est-ce que c’est que ce style de bouffer des petits machins tout secs et trois gallons de flotte par jour ? […] Si la jeunesse se met à croire à ces conneries, on se dirige tout droit vers une génération de dépressifs ! Le gras, c’est la vie » Karadoc dans toute sa splendeur !
« Bien manger c’est important ! » Karadoc encore, qui devient maitre dans l’art de défoncer des portes ouvertes !
« Les pattes de canaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard ! ! » Kadoc…
« Mordu Mordu Mordu Mordu Mordu Mordu Moooooooooooooooooooooorduuuuuuuuuu ! » Kadoc again ! Expression utilisée pour tout et n’importe quoi, mais surtout n’importe quoi !
« Et à un moment… Le sorcier s’est mis à nous menacer, avec ses parties génitales » Gauvain qui était en mission avec Yvain et qui tombe sur un fakir un peu spécial !
« Mais qu’est-ce que que vous faites là, trou du cul ?? » Arthur s’adressant au noble glandu Perceval.
Bref, si je m’écoutais, je mettrais le script entier sur cet article ! Mais du coup, ça serait un peu long ! ^^
Alors j’en garde un peu pour les deux autres articles !
« Elle est où la poulette ? 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s