Indiana Jones et la dernière croisade – 5/5

D’aucun dirait que débuter une saga en commençant par la presque-fin, c’est péché !
Ah ouais ? et bah m’en fiche ! c’est mon blog, c’est moi la chef ! C’est moi qui commande ! Bon… et puis c’est qui ce d’aucun dont tout le monde se fous ?
Devant ce débordement de maturité, je me dois de relever mon propre niveau ! J’ai choisi Indiana Jones et la dernière croisade, pas totalement au hasard ! C’est mon préféré de la saga, pour plusieurs raisons mais avant tout parce que c’est le plus drôle !
Ce troisième volet des aventures d’Indiana, nous emmène à nouveau dans le charmant monde des nazis et de leur quête de pouvoir absolu. Indiana part à la recherche de son père, Henry Jones, récemment kidnappé pour ces recherches sur le Saint Graal. En effet Dr Jones Senior était tout près de localiser le récipient qui aurait pu recevoir le sang du christ. Le Graal, pour les néophytes, c’est une vulgaire “coupe” qui apporte jeunesse éternelle à celui qui boit dedans. 
Du coup, pour sauver son père, Indi se lance à la recherche du Saint Graal, épaulé par sa SS de copines, Elsa et Marcus, le conservateur du musée pour lequel Indiana travaille. Cette aventure va le mener en Europe ainsi qu’au moyen orient où se déroulera l’étape ultime pour trouver le Graal.
Ce film est vraiment réussi pour plusieurs raisons que je vais vous livrer pèle-mêle !
Musique – aventure historique – seconde guerre mondiale – l’existence du Saint Graal – Harrison Ford – Sean Connery – humour !
J’irai pas jusqu’à comparer ce film à Sacré Graal, parce que les monty pythons sont incomparables mais quand même, il y a un truc qui se passe avec le graal ! Dès que quelqu’un essaie d’en parler sous la forme d’un film ou d’une série, c’est tout de suite tourné en dérision : Sacré Graal, Kaamelott et Indiana Jones 3 !
L’histoire de la seconde guerre mondiale aura quand même permit aux plus grands cinéastes d’écrire leur propre histoire au travers de cette période troublée. Après, quand on regarde ce genre de films, il y a deux écoles :
– ceux qui font un documentaire sur la seconde guerre mondiale, comme un hommage aux disparus, ce qui a donné des films géniaux, dont on parlera un autre jour, comme : La liste de Schindler, La vie est belle, Il faut sauver le soldat ryan ! Il s’agit bien évidemment d’un liste non exhaustive !
-et ceux qui raconte une partie de la seconde guerre mondiale de manière extrêmement moderne : Inglourious Basterds et Indiana Jones ! Aussi étonnant que cela puisse paraitre, il y a 20 ans d’écart entre ces deux films et pourtant, il se ressemble dans leur modernité. L’heure est grave, les atrocités sont terribles, les crimes contre l’humanité se mettent en place, mais les personnages y sont habitués, du coup, on ne s’appesantit pas autant sur les faits de guerre que dans le premier type de film. On est dans l’action, pas le souvenir. Et il faut rajouter à ce genre de film, un humour très développé !
Je conseille ce film, que dis-je, je préconise ce film, non non non, je prescris ce film aux fans de Spielberg, d’Harrison Ford (qui si ils ne le connaissent pas, découvriront, un vrai talent comique !), de John Williams (encore une musique reconnaissable entre un million d’autres chansons !), d’humour (noir par moment), du Graal, de chasse aux trésors (alors attention j’ai pas dit Carte aux trésors….)…
Citation :
”- Je dois te dire quelque chose ! (Indiana)
– C’est pas le moment d’être sentimental. (son père)
– Le plancher brule… (Indiana)”

“-Jones Senior : C’est comme ça qu’il s’appelle. Henry Jones, Junior.
-Indiana Jones : Moi j’aime Indiana.
-Jones Senior : On a appelé le chien Indiana.
-Sallah : Le chien ? Hahaha. Tu t’appelles comme le chien ?
-Indiana Jones : J’ai des souvenirs très émouvants de ce chien.”

“Depuis que je vous ai rencontré j’ai faillis être incinéré, noyé, flingué et découpé en petit morceaux. Indy”

“Pr Scheinder Elsa : Professeur Jones ?

Indiana : Oui ?!

Elsa : Je savais que c’était vous. Vous avez les yeux de votre père.

Indiana : Et les oreilles de ma mère. Mais le reste vous appartient.

Elsa : Je crois que nous avons évoqué les meilleurs parties de votre anatomie.”

” Henry Jones : Je suis navré aussi pour ta tête, mais je t’ai pris pour l’un d’eux.
Indiana : Voyons, eux ils passent par les portes.
Henry Jones : Ah, bonne observation.”

“Henry Jones: “Il me semble que ces gens essayent de nous tuer !!”
Indy: “Je sais père”
Henry: “C’est une nouvelle expérience pour moi”
Indy: “Moi ça m’arrive tout le temps”

Henry Jones : Mais c’est intolérable !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s