Demolition Man – 5/5

Parmi tous les films de bourrins que j’ai eu la chance de voir et que j’ai aimé, il y en a un qui, pour le coup, porte drôlement bien son nom ! 
DEMOLITION MAN !
Quand tu vas voir ce film, tu sais déjà à quoi t’attendre, ça c’est indubitable ! MAIS, ce film a été fait en 1993 ! Ce qui le classe dans la catégorie des films de bourrins à tendance humoristique ! On casse des murs, des voitures, des gueules mais avec un petit calembour à la clé !
Un p’tit mot sur l’histoire quand même ! Parce que oui ! Il y a une histoire !
En 1996, John Spartan (Sylvester Stallone), un flic à la réputation de bulldozer anticriminel, traque Simon Phoenix (Wesley Snipes, énormissime dans ce rôle !), le roi des psychopathes ! Simon a pris en otage une trentaine de personne dans un immeuble et a décidé de tout faire péter ! John Spartan est envoyé pour régler le problème, mais là petit souci, Simon lui fait un léger coup de pute (jargon policier de l’époque !). Il lui fait croire que les otages ne sont plus dans l’immeuble et fait sauter l’immeuble… Là où ça se gâte c’est quand on retrouve 30 corps dans l’immeuble !
Simon est finalement arrêté mais le mal est fait… Du coup, John Spartan est lui aussi arrêté ! Tous les deux sont cryogénisés (normal !) pour une longue période (70 ans pour Spartan… et ouais, ils rigolent pas là bas !) pendant laquelle ils sont sensés subir un lavage de cerveau qui les fera devenir d’honnêtes citoyens…
Seul point noir à l’horizon, Phoenix est libéré plus tôt que prévu (2032) mais ne semble avoir rien oublié de sa psychopathie… Il commence à semer le chaos dans la mégacité qui est devenu pacifique entre temps ! En effet, le dernier meurtre remonte à septembre 2010…
La police de 2032, horde de bisounours en tenue de policier ne sait pas comment réagir face à temps de violence… Une des policière/bisounours, passionnée des années 90, décide de décongeler John Spartan : Soigner le mal par le mal ! Au grand maux, les grands moyens ! Et puis qui vole un oeuf, vole un boeuf ! M’enfin là je m’égare un peu ! Bref… Spartan est décongelé après 36 ans de détention…
Il se met alors à la recherche de son ennemi juré ! Il est accompagné des deux meilleurs agents de police, interprété par Sandra Bullock et Benjamin Bratt ! Ces deux “policiers” sont aussi niais l’un que l’autre et donne du fil à retordre à ce pauvre Spartan !
Je ne vous raconterai pas la fin, même si je pense que tout le monde la connait !
J’aime ce film et je dirai même plus ma chère Knout, je l’adore ! Pour une fois, je ne ferais pas de litanie sur la musique car elle est accessoire dans ce film. Sylvester Stallone est juste exceptionnel puisque pendant sa cryogénisation, il a eu un programme de réinsertion très particulier, à base de TRICOT ! Donc, Spartan est devenue une couturière ! Schwarzenegger est devenu président ! Les restos sont tous devenus des pizza-hut ! Les groupes de musiques ont disparus et les seules musiques que les citoyens écoutent, sont des slogans publicitaires… Sandra Bullock et Benjamin Bratt se mettent à chanter le jingle de “géant vert”… Stallone les écoute, effaré et du coup lâche cette phrase mémorable “putain qu’on me refoute au frigo !”. Autre point important, les gros mots sont justes interdits et tu te prends une amende dès que tu en dis un ! C’est bien dommage pour Spartan qui a pris gros-mots première langue au collège et au lycée ! Le papier toilette n’existe plus… vous me direz mais pourquoi rentre t-elle autant dans le détail ?? Mais encore une fois, je fais ce que je veux !!!!!!!!!!!!! Et puis, quand il se rend compte que le papier toilette n’existe plus, Spartan pique une crise et c’est juste magique !!!
Voici le lien pour cette scène ! http://www.youtube.com/watch?v=s9U9Hm5Mn6U
Le contact physique est également proscrit… Il ne se sert plus la main, il se dise bonjour à la pocahontas en rajoutant “Paix et Félicité, Citoyen ! Soyez heureux !!!”.
Quand je vous dis qu’il s’agit d’une société de niais ! Et ils ne font plus l’amour physiquement mais mentalement ! C’est subtil !
Tout ça pour dire que ce film est une perle pour ce qui est du choc des cultures : quand les bisounours rencontrent les bourrins !
Je terminerai cette critique par une liste de citation qui vaut son pesant de cacahuète !
Mais avant tout, Soyez heureux !
« Tu vas regretter ça le restant de ta vie, c’est à dire deux secondes ! (Spartan) »
« – Soyez heureux(un citoyen)
– Soyez enculé (Spartan) »

« – Paix et félicité. Voyons, qu’est ce qui provoque votre émoi ? (un citoyen)
– Mon émoi… heu… combien tu pèses ? (Phoenix)
– Et bien je pèse 70… haaaa ! (un citoyen qui vient de traverser une vitre avec l’aide de phoenix !) »

« – La fondation Schwarzenegger ? (Spartan)
– Oui, la fondation du président Schwarzenegger. Ce n’était pas un acteur quand vous… (Huxley alias Sandra Bullock)
– Me dites pas qu’il a été président ? (Spartan)
– Si. N’étant pas natif du pays il n’aurait pas dû l’être mais sa popularité était telle qu’un 61ème amendement a été voté… (Huxley alias Sandra Bullock)
– Ah, je veux pas le savoir… Pfff… Président… (Spartan) »

« Je vais le remettre au rayon surgelés. (Spartan) »
« Freine ! Freine ! FREINE PUTAIN D’CAISSE DE MEEEEERDE ! (Spartan parlant à sa voiture complètement automatisée…) »
« – Ça fait 40 ans que je rêve de te tuer ! (Spartan)
– Ah ouais ? Ben continue de rêver… (Phoenix) »

« John Spartan, vous avez une amende d’un crédit pour infraction au code de moralité du langage. (Automate chargé de délivrer les amendes dues aux gros mots, principalement à Spartan d’ailleurs ^^) »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s